• Bonne année 2019 ! 

    Nous vous souhaitons tout le meilleur pour vous et vos familles avec notamment une bonne santé et de beaux voyages. 

    Pour ce nouvel article, nous vous emmenons visiter les plages du Sud Ouest de la Martinique, maintenant que nous avons fait le tour de la pointe et découvert presque toutes les plages. Après 3 mois sur place, nous pouvons dire que c'est dans ce coin que se trouvent quelques unes de nos plages préférées. Vous êtes prêts à vous réchauffer un peu ? 

    La pointe Sud-Ouest

    On débute par la Pointe du Bout, où nous étions déjà allés lors de nos 1ers jours sur l'île et où nous sommes retournés cette fois en navette depuis Fort de France. Des départs toutes les heures ou demi-heure, 15 minutes de traversée, un lieu prisé des touristes et des croisiéristes (l'embarcadère se trouve juste à côté du port des bateaux de croisière), et effectivement le site en vaut la peine. (même s'il ne faut pas espérer y être seuls ! sauf en octobre lors de notre premier passage)

    Nana : J'ai bien aimé prendre le bateau pour aller à la Pointe du Bout.

    Une succession de trois petites anses d'eau cristalline avec vue sur la baie de Fort de France. L'eau y est très calme et on a pied loin, ce qui est super avec les enfants. L’hôtel Bakoua est implanté à la Pointe du Bout et il est possible de prendre un verre ou de manger un petit snack dans leur bar sur pilotis au dessus de l'eau. Top ! 

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

     

    La pointe Sud-Ouest

     

     

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    Puis, en continuant la descente vers le Sud, il faut absolument s'arrêter à Anse Noire et Anse Dufour. Deux petites plages réputées pour leurs eaux limpides et propices au snorkelling. On y croise très souvent des tortues ainsi que des milliers de poissons. Nous avons eu la chance de voir une tortue à Anse Dufour. (Il n'y a pas de photos car nous n'étions pas encore équipés pour prendre des photos sous l'eau). 

    Les deux plages sont accessibles après avoir descendu de nombreuses marches. 

    Anse Noire fait très sauvage, avec comme son nom l'indique du sable noir, beaucoup d'ombre, un seul petit snack et un ponton, pour le plus grand bonheur de Nana qui adore sauter !

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    Anse Dufour est plus petite, a moins d'arbres pour se mettre à l'ombre et plus de petits restaurants. Elle est aussi plus fréquentée, il vaut mieux arriver tôt pour avoir une place. L'eau y est bien turquoise. Nous y sommes allés l'un de nos premiers jours en Martinique et nous n'avions pas encore l'habitude des pique-nique. Nous avons mangé chez Nini (mais quand même sur la plage), c'était très bon. 

    (NB : peut-être vous demandez-vous, ou pas, pourquoi on vous parle d'ombre ? Il faut savoir qu'en Martinique, à la plage, on pose rarement sa serviette en plein soleil pour y faire la crêpe et crâmer. A la plage, on cherche un petit coin d'ombre, frais, pour pique-niquer avec son ti punch ou accrocher son hamac à 2 cocotiers pour une sieste entre deux baignades). 

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    Nana : J'adore sauter des pontons avec Papa. Maman a peur... C'était trop chouette de nager à côté d'une tortue. 

    On continue à descendre et on s'arrête (pour notre premier dimanche en Martinique) à Grande Anse. Une anse plus grande que les deux précédentes, très familiale, très calme où là encore on peut observer des poissons et des tortues si on est chanceux. 

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    Ensuite, on arrive au bourg des Anses d'Arlet. The carte postale de la Martinique avec son église au bout du ponton. Et effectivement c'est magnifique. Il y a de nombreux restaurants, les pieds dans le sable. Et cerise sur le gâteau (ou noix de coco dans le flan), un rocher accessible à quelques mètres de la plage, où grouillent des centaines et des centaines de poissons (et parfois des tortues) visibles avec masque et tuba. Le spot parfait. Bon par contre, tellement parfait que de nombreuses sorties en catamarans viennent y faire escale. Il y a vite embouteillage de masques ! La encore, il vaut mieux arriver tôt. 

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    Et enfin pour finir cette exploration du Sud-Ouest, cap sur le Diamant. Là aussi un cliché de l'île. Cet ancien volcan qui trône fièrement au milieu de la mer et qui a donné son nom à l'une des plus belles plages. 

    La pointe Sud-Ouest 

    Juste avant d'arriver à la Grande Anse du Diamant, il y a le mémorial du Cap 110 édifié en hommage aux victimes du naufrage d'un bateau négrier en 1830 (alors que la traite des esclaves avait été interdite en 1815). 

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    Puis on atteint la fameuse baie du Diamant et là on écarquille les yeux : longue et superbe plage de sable blanc, eau cristalline, vue sur le Diamant et le Morne Larcher, et plage quasi déserte car en fait la mer ici n'est pas propice à la baignade tranquille car il y a d'énormes vagues. Bref, on est conquis. En plus, en arrivant sur la plage par l'entrée n°6, on tombe sur plusieurs cocotiers allongés vers la mer parfait pour des photos ! Nous en avons profité pour immortaliser notre 1er Noël à la plage. 

    La pointe Sud-Ouest

     

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    La pointe Sud-Ouest

    Voilà, nous espérons que ce rapide aperçu d'une partie des plus belles plages de l'île (selon nous) vous a plu. Pour ceux qui sont allés à la fin de l'article, voici toutes ces plages en vidéo. Enjoy! 

    (D'ailleurs, il y a même une 2e nouvelle vidéo quelque part dans le blog, allez comme on est sympa, on vous dit où : essayez de retrouver l'article de Ste Lucie et vous devriez trouver la vidéo)

    N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ! A la prochaine Si Dieu Veut ^^  

     


    3 commentaires
  • En passant par la côte ouest, côté Nord Caraïbe. 

    Par un samedi de début novembre un peu gris, nous sommes allés vers le Nord pour visiter notre 1e distillerie. Après le cours de tennis de Nana, nous partons en direction de Case-Pilote, Bellefontaine puis le Carbet où nous nous arrêtons pour manger au Beach Grill. Très bon restaurant sur la jolie plage du Carbet. Elle doit être très agréable aussi quand il fait beau.

    Le Nord (1)

    Le Nord (1)

    Le Nord (1)

    Puis nous poursuivons jusque les hauts de Saint Pierre et la distillerie Depaz. C’est notre 1ère visite d’une des nombreuses distilleries de l’île donc nous n’avons pas de moyen de comparaison. Le cadre est très agréable : sur un flanc de la montagne Pelée, avec une très belle vue sur la baie de Saint Pierre. La visite est également instructive : on y apprend à faire du bon rhum bien sûr mais aussi et surtout à le déguster. 

    Le Nord (1)

    La distillerie Depaz continue encore aujourd'hui à puiser une partie de son énergie dans la Roxelane, une rivière qui dévale les pentes de la Montagne Pelée, et dont l'eau réputée pour sa pureté, est aussi depuis toujours un des ingrédients essentiels des rhums produits ici. 

    D'ailleurs, on peut voir une ancienne roue à aubes.

    Le Nord (1)

    Le Nord (1)

    Nous flânons au milieu des différentes machines permettant de transformer la canne à sucre en rhum blanc et rhum vieux. La distillerie ne fonctionne pas actuellement, la saison de coupe de la canne s’étend entre février et juin. En fin de visite, nous dégustons différents rhums et notre choix se porte sur le classique rhum blanc, ingrédient de base du ti punch ! Fins prêts pour nos prochains apéros !!

    Le Nord (1)

    La Montagne Pelée qui pointe son nez parmi les nuages

    Le Nord (1)

    Puis nous retournons à Schoelcher en prenant la route de la Trace entre le Morne Rouge et Balata. C'est une route sinueuse au milieu de la végétation luxuriante. Normalement on a de beaux points de vue sur les pitons mais ce jour-là on ne voit pas grand chose. C'est pas grave, nous aurons l'occasion d'y retourner :)

    ----------------------------------

    Lors d'un autre week-end, fin novembre, bien plus ensoleillé cette fois-ci, nous avons repris la route du Nord jusqu'au Prêcheur et la plage de l'Anse Céron. Plage de sable noire avec beaucoup de vagues et peu de monde. En plus, il y a même des tables sous les arbres, l'endroit parfait pour notre traditionnel pique-nique du dimanche !

    Le Nord (1)

    Le Nord (1)

    Nous sommes venus jusque là car il y avait une journée portes ouvertes - Chanté Nwel à l'Habitation Céron juste à côté. Bon, nous avons raté le Chanté Nwel mais nous avons pu faire le tour du parc. Et c'était magnifique. L'impression de se promener dans la jungle au milieu de tous ces arbres tropicaux. Il se met à pleuvoir mais nous sommes abrités par le magnifique et géant zamana qui trône au milieu du jardin. Il a même été élu plus bel arbre de France il y a quelques années. 

    Nous avons même eu la chance (ou l'horreur dira LN) de pouvoir admirer notre première "Matoutou falaise", la mygale de Martinique... 

    Il n'y a pas que des plages en Martinique, tous les parcs des différentes habitations sont superbes et permettent de retrouver un peu de fraîcheur. Nous vous laissons admirer avec les photos. 

    Le Nord (1)

    Le Nord (1)

     

    Le Nord (1)

     

    L'immense Zamana

    Le Nord (1)

    Sur une branche du Zamana !

    Le Nord (1)

    Le Nord (1)

    Le Nord (1)

    Le Nord (1)

    Balisier

    Le Nord (1)

    Cacaoyer

    Le Nord (1)

    S'abriter sous une feuille pendant la pluie !

     

    Le Nord (1)

    Mygale de Martinique.... 

    Il y a moins de plages réputées "paradisiaques" dans la partie nord de la Martinique mais pour l'instant ce que nous avons vu nous a beaucoup plu. C'est plus sauvage, plus tranquille, plus frais que le sud ! 

    Voilà pour les nouvelles, la prochaine fois nous vous ferons découvrir l'autre côté, c'est-à-dire le Nord Atlantique ainsi que d'autres merveilleuses plages du sud. 

    --------------------------------------------

    Mais pour l'instant nous quittons quelques jours la Martinique équipés de nos manteaux, bonnets, gants, écharpe... pour affronter le froid et voir les décorations de Noël de fou de......... New York !!! Nous rêvions de retourner à NYC pendant les fêtes de fin d'année. Les billets d'avion n'étaient pas chers et il n'y a qu'1h de décalage horaire avec la Martinique. Pas de jetlag à subir. Donc c'est parti pour 6 jours de folie. On ne vous raconte pas l'état d'excitation de Nana qui est ravie de remettre un manteau. 

    "Je suis contente car on n'a pas encore mis de manteau depuis qu'on est arrivés ici! Je veux voir la Statue de la Liberté. " On verra si elle est toujours aussi ravie quand elle ressentira le froid polaire !!! On vous racontera tout ça aussi. 

     

    Allez à bientôt, et en ce jour de St Nicolas, on vous laisse avec un joyeux Père Noël Martiniquais :) (Jojo ne l'a pas trouvé très cool ah ah ah)

    N'hésitez pas à nous laisser un petit mot, ici ou sur facebook ou bien où vous voulez, on aime bien avoir de vos nouvelles. On pense bien à vous!

    Le Nord Caraïbe


    1 commentaire
  • Bonjou,

    Sa ou fé ?

    Voilà un petit moment que nous n’avons pas écrit.

    Depuis notre retour de Sainte-Lucie, la vie quotidienne a repris. La météo n’a pas été très clémente pour cette première partie du mois de novembre. L’un des mois de novembre les plus pluvieux des Antilles selon Météo France. Mais par contre, il fait toujours toujours chaud. Même quand il pleut. (pas moins de 25°). Mais une sensation d’un peu plus frais arrive. Puis à partir de mi-novembre de belles journées sont revenues, ce qui nous a permis de retourner à la plage !  Voilà c’était notre traditionnel point météo.

    La magie de Noël s'installe. Tous les magasins sont en train de camper de (très) nombreuses guirlandes lumineuses sur leurs façades, des fauteuils de Père Noël se préparent dans toutes les galeries marchandes. Et des "chanté Nwel" sont organisés un peu partout tous les week-ends. Il s'agit de chants cantiques mais façon gospel. Tout le public a son livret de paroles et accompagne le groupe de chanteurs. 

    Même s'il fait beau et chaud et que nous ne verrons pas la neige cet hiver, on ne pourra pas passer à côté de Noël ! 

     

    Pour ce nouvel article, pour changer un peu des plages, nous allons vous présenter deux parcs proches de chez nous, où nous avons eu la possibilité de prendre des entrées annuelles (tarif spécial résidents !!) Deux idées de sortie très agréables pour occuper LN et les enfants le mercredi :)

    Il s’agit du jardin de Balata, à 15 min de Schoelcher, et du zoo de Martinique, près de St Pierre, à 40 minutes de Schoelcher.

    Le Jardin de Balata se parcourt tranquillement au fil des sentiers à travers un arrangement d'arbres exotiques, de plantes, fleurs ou petits bassins. Il y a même un parcours aérien de ponts suspendus (à partir de 8 ans) et une aire de jeux, pour les enfants. Ce qui a fait le bonheur de Nana.

    Des photos seront plus explicites ! Nous vous laissons découvrir. 

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    (anthuriums)

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    (mare des palmiers royaux)

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    (magnifique rose de porcelaine)

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    (alpinias géants)

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

     

    (alpinias) 

    Le zoo de Martinique (Habitation Latouche) est situé entre le Carbet et Saint Pierre soit à 40 minutes de Schoelcher. 

    Le zoo prend place autour des ruines de l'habitation Latouche, détruite en grande partie par l'éruption de la Montagne Pelée en 1902. On y produisait autrefois du sucre puis du rhum. On se promène au milieu des ruines, du jardin aménagé et de petits ponts de bois. On y a croisé de nombreux animaux : tortues, ratons laveurs, iguanes, singes, et même chauve-souris et jaguars. Sans oublier les volières ou la serre aux papillons multicolores. 

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

    Jardin de Balata et Zoo de Martinique

     

    Et pour finir en beauté, nous vous laissons avec cette petite vidéo de ces deux sorties. Il suffit de cliquer sur le lien ! 

    Bonne journée à tous et à bientôt pour d'autres nouvelles (1e visite de distillerie, une journée sous la pluie, de nouvelles plages de rêve...) --> un autre article est déjà en ligne : Le Nord Caraïbe

    Et n'hésitez pas à nous laisser un petit mot lors de votre passage sur le blog :)

     


    3 commentaires
  • Carte et photos

    Toutes les photos


    votre commentaire
  • Sainte Lucie

    Sainte Lucie

     

    En Martinique, il y a 2 jours fériés à la Toussaint : le  1er et le 2 novembre. Cela nous a permis d’avoir un week-end de 4 jours et de partir visiter l’île de Sainte Lucie. A 40 km au Sud de la Martinique, 1h30 de bateau pour s’y rendre, on ne s’imaginait pas que le trajet prendrait tant de temps !! Mais en fait, c’est un changement de pays, donc tampon sur le passeport, passage de douane etc… Nous allons vous raconter ce petit séjour dépaysant !

    Jeudi 1er novembre

    Le départ du bateau de la compagnie Express des Iles est prévu à 13h15. Un copain nous dépose au port vers 11h30. On enregistre nos bagages, on fait vérifier nos passeports par la police, on mange, on patiente un peu. Jusque-là tout va bien. Puis on monte à bord et on démarre enfin avec 45 minutes de retard. (Il est donc 14h).

    Sainte Lucie

    On quitte Fort de France, vue sur le Fort et la Tour Lumina depuis la mer.

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Arrivés en pleine mer, ça commence à bien secouer… Les minutes passent très lentement. Nana commence à avoir un peu peur. Heureusement Jojo dort, bercé par la mer !

    Mais ouf, on voit se dessiner au loin les côtes de Sainte Lucie. Vers 15h30 comme prévu, on accoste mais le périple n’est pas terminé… A la sortie du bateau, une longue attente commence. Il y a 3 guichets de contrôle des passeports. 2 sont pour les résidents et 1 pour les visiteurs !!! Et le policier prend beaucoup de temps à vérifier chaque passeport… 1h30 plus tard, (17h) notre passeport tamponné, on peut aller récupérer nos valises. On sort du port. Pas de difficultés à trouver un taxi pour nous amener à Rodney Bay, il y en a plein à attendre les passagers du bateau. Sauf qu’il y a pas mal de bouchons dus à tous les taxis qui sortent en même temps et au trafic de fin de journée. Le chauffeur décide de prendre une route alternative dans la montagne… 2e mal de mer de la journée dans les routes sinueuses. Ça nous donne un petit aperçu de l’île, ça change beaucoup par rapport à la Martinique. 40 minutes plus tard (au lieu de 15 minutes par l’autre route) nous arrivons à Rodney Bay. Là, le chauffeur a encore du mal à localiser notre location mais finit par nous y déposer. Fin du périple : 17h45…

    Mais les enfants ont été super calmes et patients. D’où cette nouvelle devise : si les enfants ne râlent pas, ne pleurent pas, ne se rendent compte de rien, nous adultes, devons prendre notre mal en patience et ne pas râler non plus !

    On part à la recherche d’un repas pour le soir. On trouve une grande aire de jeux avec juste à côté un bar et d'un grill qui propose du poulet au barbecue. Parfait de pouvoir combiner le repas et des jeux pour les enfants.

    Sainte Lucie

     

    Vendredi 2 novembre

    Dès le réveil et le petit déjeuner englouti, on va tester la piscine de la résidence ! Nana et Jojo sont ravis car ils réclamaient depuis un moment d’aller dans une piscine !

    Sainte Lucie

    Puis on va sur la plage de Reduit Beach, à 2 minutes à peine de notre appartement. On y arrive tôt, il y a encore peu de monde et nous avons la chance d’être tout au bout de la plage, loin des complexes hôteliers et des lignes de parasols. C’est magnifique. Une eau claire, limpide et chaude, bordée d’un sable blanc et fin. On est très proche de la plage paradisiaque. 

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

     

    Sainte Lucie

    De nombreux vendeurs, tous à la mode rasta, reggae man, gros foulard sur la tête, à la cool, viennent te faire des check avec le poing et parler aux enfants !

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Après la sieste de Jojo, on se dit qu’on aimerait bien changer de plage. Dans le Lonely Planet, on nous présente une belle crique (Smugglers Cove) pas très loin de là où nous sommes. Mais nous ne sommes pas véhiculés. On retourne sur la plage pour prendre un taxi boat. Là encore, ça secoue un peu. Nana n’est à nouveau pas très rassurée.

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    En plus, une fois arrivés devant la plage, le reggae man du taxi nous annonce qu’il y a un hotel resort sur cette plage et qu’elle n’est du coup plus vraiment paradisiaque. (Vous noterez qu’il s’est bien gardé de nous le dire avant de nous embarquer dans le bateau !)

    Sainte Lucie

    (En effet, ce n'est plus vraiment paradisiaque et isolé !)

    Bref, ça nous a permis de contourner la presqu’ile de Pigeon Island et de faire un tour de bateau.

    Sainte Lucie

    Le capitaine reggae nous dépose à l’autre bout de Reduit Beach d’où on peut se promener sur la plage d’un hôtel chic (complexe pour adults only ! Ambiance !)

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

     (Mousse party dans la piscine !)

    Puis il nous ramène sur notre petit bout de plage à nous, bien plus calme où les enfants jouent encore longtemps dans le sable et dans l’eau.

    Sainte Lucie

    Une belle journée de repos !

     

    Samedi 3 novembre

    Comme nous vous l’avons dit plus haut, nous ne sommes pas véhiculés sur Sainte Lucie. Il nous faut donc trouver un moyen d’aller visiter le Sud de l’île. Nous optons pour la solution la plus simple avec les enfants (sûrement pas la plus économique) : un taxi qui nous fera différents stops le long de la route.

    Après avoir cru qu’il ne viendrait pas, nous embarquons à bord d’un petit van, avec 2 chauffeurs et sans ceintures, ni siège auto dans les routes sinueuses de l’île.

    On passe par Castries, la capitale, 

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Marigot Bay (apparemment où a été tourné le film Docteur Doolittle pour les connaisseurs),

    Sainte Lucie

    Anse la Raye (village de pêcheurs),

    Sainte Lucie

    Canaries puis Soufrière, lieu principal de nos visites du jour. La route sillonne parmi une forêt tropicale, puis soudain paraissent au loin les deux fameux pitons rocheux (Petit Piton et Gros Piton, noms très originaux) qui tombent à pic dans la mer. Il faudrait être dans un bateau pour s’en rendre compte, lors d’un prochain séjour qui sait.

    Sainte Lucie

     

    Sainte Lucie

    Les deux pitons ne formaient à l’origine qu’un seul volcan, qui a été scindé en deux lors d’une grosse éruption ; ce qui a provoqué un affaissement et la montée de deux pics avec en leur milieu un cratère sous forme de caldeira encore active. Elle est composée de fumerolles de soufre et bains bouillonnants.

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Le site se visite avec un guide francophone, pratique pour les explications. Qui dit source chaude, dit baignade ! Un bassin d’eau soufrée d’une température de 38°C accueille les visiteurs. On peut même se décorer la peau à l’aide de boue grise et noire. (La boue grise est riche en minéraux volcaniques et est considérée comme le traitement parfait de la peau et la boue noire est juste là pour le fun!) Mieux qu’une thalasso ! Et Nana a adoré ! Jojo lui avait un peu trop chaud dans l’eau…

    Sainte Lucie 

    Sainte Lucie

     

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie 

    Pause repas dans un petit restaurant fourni par le chauffeur. Puis il nous amène sur le site de la cascade Toraille. Moyennant un petit prix d’entrée, le site est aménagé avec deux petits vestiaires pour se changer. On se remet en maillot, et hop tout le monde va dans la cascade. (LN a eu un peu plus de mal à y rentrer mais finalement ne regrette pas l’expérience !) Impressionnant de se prendre la chute d’eau sur le corps. Et ce qui est bien c’est de ne pas avoir froid en ressortant.

    Sainte Lucie

     

    Sainte Lucie

    Après cette baignade rafraichissante, retour à Rodney Bay, notre point de départ. Jojo, qui devient un bébé voyageur parfait, arrive encore à s’endormir dans le taxi ! C’est pratique de pouvoir s’allonger sur papa pour dormir en voiture.

    Sainte Lucie

    Une belle découverte de l’île.

    Dimanche 4 novembre  

    On ne s’attardera pas sur cette nouvelle longue journée de transport. Encore beaucoup d’attente avant d’embarquer et même en arrivant à Fort de France pour la vérification des passeports. Heureusement, avec un bébé, on peut vite passer en priorité, surtout lorsqu’il se met à hurler de façon incontrôlable…

    Au final, on partait pour une petite sortie en mer avec escale sur une petite île… ça s’est vite transformé en véritable voyage (délai d’attente, douane, fatigue, changement de monnaie, hors forfait téléphonique…) : il faut compter plus d’1/2 journée pour arriver à Sainte Lucie en prenant le ferry, à seulement 40 km de la Martinique. Peut-être vaut il mieux privilégier une sortie en catamaran avec moins de monde ce qui permet de passer la douane plus rapidement à l'arrivée. Mais nous ne regrettons pas car c’était tout de même un beau dépaysement! Sainte Lucie est bien différente de la Martinique : plus sauvage, plus contrastée : les complexes hôteliers côtoient les habitations de fortune (les touristes étrangers se mélangeant très peu aux Saint-Luciens), mais les 2 îles offrent aux voyageurs des paysages tout aussi superbes.

    Sainte Lucie

    Alors séduits par Sainte-Lucie vous aussi ? 

    Maintenant retour à la vie martiniquaise jusqu'à notre prochain voyage à l'étranger, déjà prévu ! 

    D'autres articles à venir bientôt, sur Fort de France, le jardin de Balata et le zoo de Martinique.

    Bon week-end à tous. On essaie de vous envoyer un peu de notre chaleur mais ici le thermomètre ne baisse pas... 

    Sainte Lucie


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires