• Carte et photos

    Toutes les photos


    votre commentaire
  • Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    En Martinique, il y a 2 jours fériés à la Toussaint : le  1er et le 2 novembre. Cela nous a permis d’avoir un week-end de 4 jours et de partir visiter l’île de Sainte Lucie. A 40 km au Sud de la Martinique, 1h30 de bateau pour s’y rendre, on ne s’imaginait pas que le trajet prendrait tant de temps !! Mais en fait, c’est un changement de pays, donc tampon sur le passeport, passage de douane etc… Nous allons vous raconter ce petit séjour dépaysant !

    Jeudi 1er novembre

    Le départ du bateau de la compagnie Express des Iles est prévu à 13h15. Un copain nous dépose au port vers 11h30. On enregistre nos bagages, on fait vérifier nos passeports par la police, on mange, on patiente un peu. Jusque-là tout va bien. Puis on monte à bord et on démarre enfin avec 45 minutes de retard. (Il est donc 14h).

    Sainte Lucie

    On quitte Fort de France, vue sur le Fort et la Tour Lumina depuis la mer.

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Arrivés en pleine mer, ça commence à bien secouer… Les minutes passent très lentement. Nana commence à avoir un peu peur. Heureusement Jojo dort, bercé par la mer !

    Mais ouf, on voit se dessiner au loin les côtes de Sainte Lucie. Vers 15h30 comme prévu, on accoste mais le périple n’est pas terminé… A la sortie du bateau, une longue attente commence. Il y a 3 guichets de contrôle des passeports. 2 sont pour les résidents et 1 pour les visiteurs !!! Et le policier prend beaucoup de temps à vérifier chaque passeport… 1h30 plus tard, (17h) notre passeport tamponné, on peut aller récupérer nos valises. On sort du port. Pas de difficultés à trouver un taxi pour nous amener à Rodney Bay, il y en a plein à attendre les passagers du bateau. Sauf qu’il y a pas mal de bouchons dus à tous les taxis qui sortent en même temps et au trafic de fin de journée. Le chauffeur décide de prendre une route alternative dans la montagne… 2e mal de mer de la journée dans les routes sinueuses. Ça nous donne un petit aperçu de l’île, ça change beaucoup par rapport à la Martinique. 40 minutes plus tard (au lieu de 15 minutes par l’autre route) nous arrivons à Rodney Bay. Là, le chauffeur a encore du mal à localiser notre location mais finit par nous y déposer. Fin du périple : 17h45…

    Mais les enfants ont été super calmes et patients. D’où cette nouvelle devise : si les enfants ne râlent pas, ne pleurent pas, ne se rendent compte de rien, nous adultes, devons prendre notre mal en patience et ne pas râler non plus !

    On part à la recherche d’un repas pour le soir. On trouve une grande aire de jeux avec juste à côté un bar et d'un grill qui propose du poulet au barbecue. Parfait de pouvoir combiner le repas et des jeux pour les enfants.

    Sainte Lucie

     

    Vendredi 2 novembre

    Dès le réveil et le petit déjeuner englouti, on va tester la piscine de la résidence ! Nana et Jojo sont ravis car ils réclamaient depuis un moment d’aller dans une piscine !

    Sainte Lucie

    Puis on va sur la plage de Reduit Beach, à 2 minutes à peine de notre appartement. On y arrive tôt, il y a encore peu de monde et nous avons la chance d’être tout au bout de la plage, loin des complexes hôteliers et des lignes de parasols. C’est magnifique. Une eau claire, limpide et chaude, bordée d’un sable blanc et fin. On est très proche de la plage paradisiaque. 

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

     

    Sainte Lucie

    De nombreux vendeurs, tous à la mode rasta, reggae man, gros foulard sur la tête, à la cool, viennent te faire des check avec le poing et parler aux enfants !

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Après la sieste de Jojo, on se dit qu’on aimerait bien changer de plage. Dans le Lonely Planet, on nous présente une belle crique (Smugglers Cove) pas très loin de là où nous sommes. Mais nous ne sommes pas véhiculés. On retourne sur la plage pour prendre un taxi boat. Là encore, ça secoue un peu. Nana n’est à nouveau pas très rassurée.

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    En plus, une fois arrivés devant la plage, le reggae man du taxi nous annonce qu’il y a un hotel resort sur cette plage et qu’elle n’est du coup plus vraiment paradisiaque. (Vous noterez qu’il s’est bien gardé de nous le dire avant de nous embarquer dans le bateau !)

    Sainte Lucie

    (En effet, ce n'est plus vraiment paradisiaque et isolé !)

    Bref, ça nous a permis de contourner la presqu’ile de Pigeon Island et de faire un tour de bateau.

    Sainte Lucie

    Le capitaine reggae nous dépose à l’autre bout de Reduit Beach d’où on peut se promener sur la plage d’un hôtel chic (complexe pour adults only ! Ambiance !)

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

     (Mousse party dans la piscine !)

    Puis il nous ramène sur notre petit bout de plage à nous, bien plus calme où les enfants jouent encore longtemps dans le sable et dans l’eau.

    Sainte Lucie

    Une belle journée de repos !

     

    Samedi 3 novembre

    Comme nous vous l’avons dit plus haut, nous ne sommes pas véhiculés sur Sainte Lucie. Il nous faut donc trouver un moyen d’aller visiter le Sud de l’île. Nous optons pour la solution la plus simple avec les enfants (sûrement pas la plus économique) : un taxi qui nous fera différents stops le long de la route.

    Après avoir cru qu’il ne viendrait pas, nous embarquons à bord d’un petit van, avec 2 chauffeurs et sans ceintures, ni siège auto dans les routes sinueuses de l’île.

    On passe par Castries, la capitale, 

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Marigot Bay (apparemment où a été tourné le film Docteur Doolittle pour les connaisseurs),

    Sainte Lucie

    Anse la Raye (village de pêcheurs),

    Sainte Lucie

    Canaries puis Soufrière, lieu principal de nos visites du jour. La route sillonne parmi une forêt tropicale, puis soudain paraissent au loin les deux fameux pitons rocheux (Petit Piton et Gros Piton, noms très originaux) qui tombent à pic dans la mer. Il faudrait être dans un bateau pour s’en rendre compte, lors d’un prochain séjour qui sait.

    Sainte Lucie

     

    Sainte Lucie

    Les deux pitons ne formaient à l’origine qu’un seul volcan, qui a été scindé en deux lors d’une grosse éruption ; ce qui a provoqué un affaissement et la montée de deux pics avec en leur milieu un cratère sous forme de caldeira encore active. Elle est composée de fumerolles de soufre et bains bouillonnants.

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie

    Le site se visite avec un guide francophone, pratique pour les explications. Qui dit source chaude, dit baignade ! Un bassin d’eau soufrée d’une température de 38°C accueille les visiteurs. On peut même se décorer la peau à l’aide de boue grise et noire. (La boue grise est riche en minéraux volcaniques et est considérée comme le traitement parfait de la peau et la boue noire est juste là pour le fun!) Mieux qu’une thalasso ! Et Nana a adoré ! Jojo lui avait un peu trop chaud dans l’eau…

    Sainte Lucie 

    Sainte Lucie

     

    Sainte Lucie

    Sainte Lucie 

    Pause repas dans un petit restaurant fourni par le chauffeur. Puis il nous amène sur le site de la cascade Toraille. Moyennant un petit prix d’entrée, le site est aménagé avec deux petits vestiaires pour se changer. On se remet en maillot, et hop tout le monde va dans la cascade. (LN a eu un peu plus de mal à y rentrer mais finalement ne regrette pas l’expérience !) Impressionnant de se prendre la chute d’eau sur le corps. Et ce qui est bien c’est de ne pas avoir froid en ressortant.

    Sainte Lucie

     

    Sainte Lucie

    Après cette baignade rafraichissante, retour à Rodney Bay, notre point de départ. Jojo, qui devient un bébé voyageur parfait, arrive encore à s’endormir dans le taxi ! C’est pratique de pouvoir s’allonger sur papa pour dormir en voiture.

    Sainte Lucie

    Une belle découverte de l’île.

    Dimanche 4 novembre  

    On ne s’attardera pas sur cette nouvelle longue journée de transport. Encore beaucoup d’attente avant d’embarquer et même en arrivant à Fort de France pour la vérification des passeports. Heureusement, avec un bébé, on peut vite passer en priorité, surtout lorsqu’il se met à hurler de façon incontrôlable…

    Au final, on partait pour une petite sortie en mer avec escale sur une petite île… ça s’est vite transformé en véritable voyage (délai d’attente, douane, fatigue, changement de monnaie, hors forfait téléphonique…) : il faut compter plus d’1/2 journée pour arriver à Sainte Lucie en prenant le ferry, à seulement 40 km de la Martinique. Peut-être vaut il mieux privilégier une sortie en catamaran avec moins de monde ce qui permet de passer la douane plus rapidement à l'arrivée. Mais nous ne regrettons pas car c’était tout de même un beau dépaysement! Sainte Lucie est bien différente de la Martinique : plus sauvage, plus contrastée : les complexes hôteliers côtoient les habitations de fortune (les touristes étrangers se mélangeant très peu aux Saint-Luciens), mais les 2 îles offrent aux voyageurs des paysages tout aussi superbes.

    Sainte Lucie

    Alors séduits par Sainte-Lucie vous aussi ? 

    Maintenant retour à la vie martiniquaise jusqu'à notre prochain voyage à l'étranger, déjà prévu ! 

    D'autres articles à venir bientôt, sur Fort de France, le jardin de Balata et le zoo de Martinique.

    Bon week-end à tous. On essaie de vous envoyer un peu de notre chaleur mais ici le thermomètre ne baisse pas... 

    Sainte Lucie


    2 commentaires
  • Avant de partir, on s'imaginait bien que la vie ne serait pas semblable à la vie en métropole, surtout au niveau du climat, mais c'est quand même impressionnant. Voici quelques exemples de différences de style de vie ! 

    - Avoir toujours chaud. Du matin au soir, voir le thermomètre qui ne descend pas en dessous de 26.

    - Vivre dehors tout le temps.

    - Apprécier une bonne averse qui rafraîchit… quelques minutes

    - Aller à la mer après l’école.

    - Aller à la piscine municipale, composée que de bassins extérieurs avec une eau à 33 ou 34°. Ressortir, se rhabiller et ne pas avoir froid !

    - Faire une cure de bananes et de fruits et légumes inconnus.

    - Se sentir en vacances tous les week-end (ou tout le temps pour LN!)

    - Aller pique-niquer sous un cocotier à la plage, en faire une habitude bien agréable !

    - Croiser régulièrement un troupeau de chèvres en bas de la route qui mène à notre appartement. 

    - Se baigner et tout à coup croiser une tortue :)

    Nana : Il fait chaud, on n'est pas obligés de mettre les manteaux. L'herbe pousse tout le temps. 

    Voilà presque un mois que nous sommes arrivés et deux semaines que Gueg a commencé le boulot. Après avoir été bien accueilli lors de son 1er jour à l’EFS, le voici en pleine phase de formation : nouveaux logiciels, nouvelle organisation, nouveaux locaux, nouveaux collègues… C’est le début d’une nouvelle aventure professionnelle. Et il y a du boulot, il n'est pas en tongs toute la journée !!

    Nous avons pris un autre rythme de visite en ne partant explorer que pendant le week-end. (Ce qui n'empêche pas LN et les enfants d'aller à la plage après l'école ou tous les jours des vacances de la Toussaint ^^)

    Dimanche 21, nous avons fait notre 1e rando. Il en fallait une simple pour voir ce que ça allait donner avec Nana et Jojo... Nous sommes allés au Piton de Crève Coeur au Sud près de Sainte Anne : 30 à 40 minutes de marche annoncées pour monter.  Et bien on s'en souviendra ! Nana a très bien marché malgré la chaleur. Le chemin était bien ombragé mais une fois arrivés au sommet complètement dégagé, ça tapait bien. Par contre Jojo, qui était dans le porte-bébé, (donc qui était censé avoir la meilleure place...) n'a pas du tout apprécié. Il a hurlé quasiment tout le long de la randonnée... Il va falloir trouver un autre porte-bébé qui lui tienne sûrement moins chaud. A suivre les randos! On a tenu bon malgré le concert de pleurs et une fois arrivée au sommet, la vue était superbe sur toute la presqu'île sud de l'île.

    Nana : C'était bien, on a vu une bestiole et des immenses cactus. Moi je n'ai pas du tout pleuré mais Jojo par contre, il a pleuré toute la randonnée... 

    Une autre vie 

    Une autre vie

    Une autre vie

    Une autre vie

    Une autre vie

    Une autre vie

    Puis pause repas dans le village de Sainte-Anne, dans un resto sur la plage avec vue sur mer (oui on aime bien).

    Une autre vie

    Une autre vie

    Une autre vie

    Et le temps s'est gâté, mais on a quand même pu terminer la journée à la plage. (Ben oui, vous ne pensiez tout de même pas que nous allions juste faire une rando sans baignade pour nous récompenser de nos efforts ?!!)

    Une autre vie

    Une autre vie

    Etant dans le sud avec l'embarras du choix pour les plages, nous sommes allés directement sur la plus célèbre, la plus réputée de Martinique : la plage des Salines. Effectivement, on comprend la réputation : la plus longue plage de sable blanc de l'île, bordée de cocotiers tombant vers la mer. Par contre, il avait beaucoup plu et l'eau était agitée ce qui fait que la couleur de l'eau n'était pas incroyable... (on commence à devenir difficile!). Mais elle est bien ombragée car bordée de nombreux arbres donc c'est très pratique avec les enfants. Dernière chose, c'est une plage TRES fréquentée !! Heureusement nous sommes arrivés en milieu d'après-midi au moment où beaucoup de gens commençaient à repartir. Tant mieux :) 

    Une autre vie

    Depuis notre arrivée, nous avons pu assister à deux événements portes ouvertes. L'un aux usines de jus de fruits et confitures Royal au Gros Morne (centre de l'île) et l'autre au cinéma de Madiana, le seul cinéma de la Martinique qui se trouve à... Schoelcher ! (pour rappel la ville où nous habitons) A chaque fois, des animations gratuites, dégustations de glace, promotions et même chouette feu d'artifice (pour l'anniversaire du cinéma). 

    Une autre vie

    Une autre vie

    Une autre vie

    Petit point sur Schoelcher que nous ne regrettons pas d’avoir choisie comme lieu de résidence. Ville ultra-animée qui se réveille à la tombée de la nuit avec ses innombrables marcheurs, coureurs ou sportifs le long des routes. Des plages très agréables à deux pas de la maison. Une grande place où se retrouvent, toujours à la tombée de la nuit, pléthores de familles avec enfants à roller, vélo, trottinette ou tout autre objet roulant ou bondissant (!). De nombreuses infrastructures sportives : Nana est inscrite au tennis ; elle a aussi fait un stage de roller pendant les vacances et va sûrement suivre un cours de natation. (piscine en plein air !). Il y a aussi eu une fête du sport de toutes les écoles de la ville (type USEP !). L’occasion de porter la jolie tenue blanche demandée pour le sport. Bref, pour l’instant, la ville nous plait bien et il fait bon y vivre.

    Une autre vie

    Une autre vie

    Une autre vie

    Côté météo, ça s'est un peu gâté. Il a beaucoup plus plu lors de la 3e semaine d’octobre. 3 jours de suite bien gris et couvert même si la température avoisinait toujours les 26-27°. Puis le soleil est revenu pour le week-end et pour la première semaine des vacances. Mais cela n'empêche pas de grosses averses de tomber d’un coup pendant quelques minutes. (On s’en est déjà pris plusieurs sur la plage, mieux vaut aller dans l’eau à ce moment-là, c’est une sensation très agréable !)

    Nous vous avions aussi dit que nous parlerions du coût de la vie ici. Ça aussi on le savait, beaucoup de personnes nous avait prévenues mais là encore une fois qu’on est dans le magasin devant les produits, on écarquille les yeux en vérifiant qu’on ne s’est pas trompés…

    Quelques exemples, lors de nos toutes premières courses. Maintenant on essaie de prendre les produits les moins chers, notamment à Leader Price ! On essaie aussi de privilégier tous les produits estampillés locaux qui ne sont pas importés. Ils sont plus chers mais au moins sont produits en Martinique.

     

    Martinique

    Métropole (prix habituel au drive de carrefour !)

    10 oeufs

    4,37

    3,53

    6l de lait

    6,54

    4,02

    10 steak hachés surgelés

    7,45 ou 10,95 pour des charal !

    6,52

    Brioche

    2,95

    1,90

    1 paquet de barquettes à la fraise

    1,95

    0,79

    Pain de mie

    4,50 (!!! On en a trouvé du moins cher !)

    1,38

    Beurre

    3,19

    1,82

    Pour les fruits et légumes, les prix sont assez variables selon les enseignes. Pour savoir quoi goûter nous avons testé un panier tout prêt de fruits et légumes. (un peu comme les paniers de jardins de Cocagne pour ceux qui connaissent). A 20€ il était bien rempli de bananes plantain, giraumont, aubergines, citron doux, oranges, oignon-pays, dachine, piments végétariens, avocat, laitue… On renouvellera l’expérience.

    Une autre vie

    Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Merci de nous suivre ! La semaine prochaine, le vendredi 2 novembre est férié ici. Ce qui donne un week-end de 4 jours à Gueg ! On va en profiter pour partir sur l'île de Sainte Lucie au sud de la Martinique, une petite île indépendante anglophone à 1h30 de bateau au départ de Fort de France. On vous racontera ces petites vacances :) 

    Bon week-end à tous.

    Une autre vie


    4 commentaires
  • Voilà 2 semaines que nous sommes arrivés. Nous commençons à avoir nos repères. Nous avons continué d’équiper notre appartement et nous avons trouvé une première voiture !

    Mais le plus important de cette 2e semaine était la rentrée de Nana. Ca-y-est, lundi dernier (et aujourd'hui c'est au tour de Gueg, plus d'infos la prochaine fois), elle a rencontré sa maîtresse et ses nouveaux camarades. Elle est dans une classe de 23 élèves (15 filles et 8 garçons) avec une maîtresse antillaise (la question que tout le monde pose). C’est une grosse école maternelle : 9 classes, 3 de chaque niveau. Le jeudi ils vont faire du sport au stade municipal et ils doivent être habillés….. en blanc ! Oui oui tout de blanc, très pratique pour une tenue de sport… A mon avis il va en falloir plusieurs.

    Avis de Nana :

    J'ai bien aimé aller à l'école. Dans la cour, il y a un préau. J'ai déjà des copines mais pas de copains. Je suis allée au sport mais maintenant j'ai une nouvelle tenue blanche. On fait du travail un peu plus dur que dans mon autre école mais je travaille très bien. Quand on travaille bien, la maîtresse nous donne un bon point. J'en ai déjà eu 2 ou 3. 

    Ecole, bon coin et plages…

    Ecole, bon coin et plages…

    Nous avons aussi eu la longue liste de fournitures. Je vous la montre ci-dessous notamment pour toutes les instits qui vont visiter le blog. Ça surprend c’est sûr mais ensuite un enseignant de l’école nous a expliqué qu’en Martinique, les mairies n’ont pas beaucoup de budget pour les écoles car ce sont elles qui sont la principale source d’emploi donc elles utilisent la majorité de leur budget pour embaucher de nombreux employés communaux.

    Ecole, bon coin et plages…

    Exemple : à l’école il y a un gardien qui ouvre et ferme la porte de l’école aux heures d’ouvertures ; des personnes qui font la circulation devant l’école ; aux stations-service, il y a des pompistes pour vous servir l’essence ; il y a un gros travail d’entretien des espaces verts (avec le soleil et la pluie, tout pousse vite !) donc beaucoup d’employés qui tondent, débroussaillent sans arrêt à des endroits différents tous les jours.

     

    Pour finir cet article, voici un premier aperçu des plages et lieux visités. Nous nous sommes déjà bien baladés sur l’île. Voir la carte en page d’accueil de la rubrique Martinique pour situer les lieux pour nos futurs visiteurs ^^

     Le reste est dans l’album photo dont le lien sera en-dessous de la carte mentionnée ci-dessus. Plus tard, je ferai sûrement des articles plus détaillés de chaque coin de l’île. Nous prenons notre temps et sans itinéraire précis mais nous sommes tout de même impatients de découvrir tous les bijoux de l’île.

    Les plages de Schoelcher, où nous habitons :

    Ecole, rhum et plages…

    Plage de Batelière

     

     

     

     

    Ecole, rhum et plages…

    Plage de Madiana

     

    Les 3 Ilets, ville située de l’autre côté de la Baie de Fort de France, accessible aussi par bateau. Plage de la Pointe du Bout.

    Ecole, bon coin et plages…

    Ecole, rhum et plages…

     

    Plage de la Pointe du Bout

    Ecole, bon coin et plages…

     

    Les plages de Ste Luce au Sud.

    Ecole, bon coin et plages…

    Anse du Corps de Garde

    Ecole, bon coin et plages…

    Vue sur le rocher du diamant (à gauche) et sur la Femme couchée (à droite!)

     

    Le premier dimanche, nous sommes allés pique-niquer (quiche, salade et rhum ^^) à la plage de Grande Anse avec Basma, son mari et ses enfants et un autre couple qui ont aussi une petite fille de 4 ans. Les enfants ont passé la journée dans l’eau, Nana était ravie d’avoir des copains avec qui jouer. L'eau y était limpide, c'est là que Nana e pu tester son masque et son tuba. Et elle se débrouille comme une pro. 

    Nana : J'ai vu une étoile de mer avant Papa ! 

    Ecole, rhum et plages…

    Fort de France, un repas créole, du rhum et un tour au marché à touristes. Centre ville très agréable et très animé avec beaucoup de promeneurs et de musique qui vient des magasins. 

    Ecole, bon coin et plages…

    Ecole, bon coin et plages…

     

    Tartane sur la côte atlantique. Très chouette plage avec plein de vagues. 

    Nana : C'était bien, on s'amusait bien dans les vagues.

    Ecole, bon coin et plages…

    Ecole, rhum et plages… 

     

    Anse Dufour, notre coup de cœur pour le moment avec sa belle eau claire, son sable blanc et sa… tortue !!!

    Ecole, rhum et plages…

    Ecole, rhum et plages…

    Un point météo. Il fait toujours entre 28 et 30°. Qu'il pleuve ou qu'il fasse nuit, nous n'avons pas vu le thermomètre baisser pour l'instant !!! Et sur 15 jours ici, nous avons eu 5 jours où il a plu et seulement 2 jours que l'on peut considérer comme "gris" mais toujours avec la chaleur... 

     

    Pour plus de photos, cliquez sur le lien en dessous de la carte Martinique ou bien comme je suis sympa je vous remets le lien --> ici <--

    Pour voir la légende des photos, il faut les faire défiler en ayant cliqué sur le petit i (infos).

     

    Dans le prochain article, nous vous parlerons du coût de la vie ici (aie aie aie) et de la suite de nos découvertes !

    Si l'article vous a plu ou si vous avez des questions (pour nous ou Nana), laissez-nous un commentaire ci-dessous, ça nous fera plaisir :) 

    Vous pouvez aussi laisser des commentaires sous les photos de l'album (en lien) mais il faut se connecter d'abord avec son compte google. 

    Bonne semaine à tous. 


    11 commentaires
  • Ca-y-est, voici le début du récit de notre nouvelle vie en Martinique.

    Tout a commencé lundi 1er octobre.

    Après avoir réussi in extremis à vider notre maison pour accueillir nos locataires, après avoir réussi à boucler nos 9 valises (soit environ 150 kg de bagages…), après avoir dit au revoir à tous nos amis et familles, nous étions prêts à partir à l'aventure! 

    Premiers pas en Martinique

    A 4h30 (du matin!), un chauffeur de navette privée (Minibus services à Dogneville) est venu nous chercher. Idéal pour arriver à l’aéroport sans stress et continuer sa nuit. Puis décollage vers 12h30 d'Orly pour 8h de trajet… Un vol de 8h de jour avec 2 enfants, je ne vais pas vous faire un dessin mais je pense que vous pouvez facilement imaginer le topo !! Et pourtant Nana a été très sage, ravie d'avoir sa petite télé, elle s'occupait toute seule selon ses envies. C'est Jojo qui avait du mal à rester en place… Le vol s'est tout de même achevé (ouf!) et nous voilà arrivés à Fort de France. Une chaleur étouffante s'abat sur nous, nos pantalons et manteaux nous collent à la peau, le choc thermique est rude. 

    Deux personnes de l'EFS où va bosser Gueg sont venues nous chercher pour nous conduire dans notre nouveau chez nous. Notre appart est situé à Schoelcher, à côté de Fort de France, à 5 min de la mer. Un chouette appartement avec vue sur mer, une cuisine ouverte sur une grande terrasse, 3 chambres, un séjour. Nous avions racheté quelques meubles aux anciens locataires, donc il n'est pas totalement vide. Les enfants s'approprient vite les lieux en courant partout. J'espère que c'est bien isolé car je pense que nous allons être bruyants ! 

    Grace aux connaissances de l'agent immobilier, quelqu'un est venu nous ouvrir l'eau qui avait été coupée. Puis nous avons eu la visite de Basma, copine d'une copine d'une copine d'LN (vous avez suivi ?) qui est installée sur l'île depuis 1 an, qui n'habite pas loin de chez nous et qui a 2 enfants du même âge que les nôtres, incroyable ! Elle nous a préparé un petit package d'accueil avec de quoi se faire un 1er repas. Formidable. La vie martiniquaise peut commencer :)  

    Les jours suivants, nous avons alterné entre courses pour s'équiper, troc d'affaires d'occasion, inscription de Nana à l'école et baignades au fil de nos déambulations.

    Nous avons ainsi pu dénicher sur le bon coin une machine à laver, un micro-ondes, un grille pain, des jouets pour les enfants, un vélo pour Nana. Nous sommes toujours à la recherche de 2 voitures (pour l'instant l'EFS nous en prête une) et d'un four pour pouvoir manger autre chose que des pâtes. Nous avons l'intention (normalement et nous espérons réussir à tenir ce pari) de n'acheter que des choses utiles dont nous avons réellement besoin. Nous nous sommes rendus compte en vidant notre maison à quel point on se crée des besoins et on s'encombre de choses que l'on croit indispensables alors que non… Affaire à suivre nous diront certains ! 

    Inscrire Nana à l'école n'a pas été une mince affaire. En arrivant, nous avons vite vu qu'il y avait une école à 3 minutes de chez nous. Malheureusement, les services de la mairie de Schoelcher ne voulait pas l'inscrire là, soi-disant faute de place… Ils nous ont proposé plusieurs autres écoles toutes plus loin. Cela nous semblait compliqué de faire tous les trajets pour aller la chercher et la ramener s'il y avait 8-10 minutes de route à chaque fois. Là encore, il a fallu faire appel à une connaissance d'une collègue de Gueg pour arriver à nos fins. Le service éducation de la mairie a fini par accepter et Nana fera sa rentrée lundi à l'école maternelle Anse Madame… A suivre !

    Et surtout nous avons déjà découvert quelques jolis coins de l'île. Vous en aurez un aperçu dans les prochains articles. 

    Donc pour l'instant, nous nous acclimatons bien, il fait surtout chaud dans l'après-midi. Le matin et une fois le soleil couché, il fait un peu meilleur et il y a de l'air. En vidant nos valises, nous avons vite constaté que nous avions pris trop de vêtements "chauds" ! Peut-être qu'en décembre nous en aurons un peu besoin. Tout le monde nous dit qu'il fait un peu plus frais à cette période-là.

    Le décalage horaire se fait sentir : réveil tous les matins entre 5 et 6h (réveil bien aidé par le cri des coqs…). Et à 20h on est tous crevés. Petit à petit espérons que le rythme se décale.  

    Les enfants sont contents de voir la mer et de se baigner tous les jours. Et les parents aussi :) L'eau est très bonne d'ailleurs. 

    Il est tard, les photos arriveront plus tard. Bonne journée en France. 

    Premiers pas en Martinique


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires